Tribune

Formation spécialisée: une nécessité pour le professionnel de la paix et de l'action humanitaire

Jordi Capdevila
Directeur du Centre de Ressources Internacional pour la Paix de Barcelone
Jordi Capdevila

Jordi Capdevila

« Nous n'aurons pas de sécurité sans développement, nous n'aurons pas de développement sans sécurité, et nous n'aurons aucun des deux sans respect des droits de l'homme ». Cette phrase, prononcée par le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, lors de la commémoration du soixantième anniversaire de l'organisation, résume la complexité des conflits et des crises humanitaires actuelles et la nécessité d'une approche pluridisciplinaire pour la recherche de solutions appropriées et la construction d'une paix durable. Dans un monde où près de la moitié des pays sortant d'une guerre retombent dans la violence en moins de cinq ans, où l'ONU mène le plus grand nombre de missions sur le terrain de toute son histoire et où les urgences humanitaires complexes se succèdent, le besoin de personnel civil qualifié est plus pressant que jamais.

Le  Centre international de ressources pour la paix de Barcelone (CRIPB – www.bcncentrepau.cat), qui se trouve dans le Castell de Montjuïc, est une initiative de la Mairie de Barcelone dont l'objectif est de promouvoir la formation de professionnels travaillant sur le terrain à la gestion de crises humanitaires et la résolution de conflits dans une approche intégrale, couvrant le cycle crise et conflit, mais aussi les étapes antérieures et ultérieures. Le Centre vise également à promouvoir différentes actions pour la diffusion et la sensibilisation de la culture de la paix à travers des expositions et des activités culturelles telles que l'exposition « Chili : photographie et vivre ensemble », inaugurée au mois d'octobre dernier au Castell de Montjuïc, ou les ateliers de photojournalisme et de paix organisés avec les agences Magnum et VII.

Ce programme de formation internationale a été créé en 2009, à partir de la conviction que la formation et l'entraînement des personnes qui doivent relever les défis posés par les crises humanitaires et les conflits sont essentiels, car la formation préalable améliore l'efficacité et l'efficience des actions lorsque le temps de réponse est crucial.

De fait, une approche rapide et efficace des crises complexes et de leurs conséquences dévastatrices exige un travail préalable de planification incluant des dispositions adéquates prises par des professionnels capables d'agir rapidement, de manière coordonnée, avec des objectifs clairement définis. Mais le travail doit commencer avant que les crises ne surviennent. Le nombre élevé de pays fragiles, instables et présentant de grandes inégalités sociales met en relief la nécessité de plus en plus pressante de développer la formation en nouvelles stratégies de prévention des conflits, de maintien et de consolidation de la paix après les conflits ou dans les zones risquant de retomber dans un conflit.

Les domaines d'intervention, dans la construction de la paix et l'action humanitaire, sont très divers, complexes, indispensables et complémentaires. Ils vont du désarmement et la réinsertion des anciens combattants au retour des réfugiés, en passant notamment par la réforme intégrale des corps et des services de sécurité de l'État, la réforme constitutionnelle, la protection des droits de l'homme ou le renforcement des institutions gouvernementales.

Après avoir identifié ce besoin de formation, le CRIPB a adopté un modèle de travail unique en Espagne, inspiré de la philosophie des centres de formation en gestion de crises et opérations de construction de la paix dans le monde entier. À ce jour, près  de 700 professionnels de plus de 80 nationalités ont participé à l'un des modules de formation organisés au Castell de Montjuïc sur des sujets tels que la négociation humanitaire, les migrations forcées, l'assistance électorale, la justice transitionnelle, la protection civile, la réforme du secteur de la sécurité (SSR) ou le désarmement, la démobilisation et la réinsertion d'anciens combattants (DDR), pour ne citer que quelques exemples de la trentaine de cours dispensés à Barcelone.

Pour offrir une formation d'excellence adaptée à la réalité du terrain, le  CRIPB a établi des accords de collaboration avec les institutions universitaires et les agences  internationales de premier rang dans leurs domaines respectifs, et dans la formation de personnel civil destiné à gérer des situations de crise et des opérations de construction de la paix : groupe de travail CE/PNUD sur l'assistance électorale, Institut international pour la démocratie et l'assistance internationale (IDEA), Centre pour la santé et la coopération internationale (CIHC), Agence suédoise de sécurité civile (MSB) / École britannique des pompiers, Programme international pour la politique humanitaire et la recherche en matière de conflits (HPCR), Bureau de la coordination des affaires humanitaires (BCAH) de l'ONU, Centre international pour la justice transitionnelle (CIJT), Académie Folke Bernadotte (FBA), Académie de La Haye pour la gouvernance locale et Groupe « gouvernance démocratique » du PNUD (DGG). Chaque année, de nouveaux partenaires internationaux et institutions se joignent à cette initiative, témoignant de son importance et de sa vocation internationale.

Les modules de formation dispensés sont éminemment pratiques et reposent sur les expériences acquises sur le terrain. L'échange de connaissances entre les participants, les simulations et l'étude de cas concrets constituent une partie essentielle de la formation, qui inclut également  les bases théoriques enseignées de manière interactive.

Grâce au partenariat avec les principales agences internationales dans leurs domaines respectifs, et aux contributions des participants, le CRIPB offre, à Barcelone, une formation d'excellence adaptée à la réalité changeante et complexe du terrain, et est devenu un véritable centre international d'expertise pour les professionnels de la paix et de l'action humanitaire.