Actualité

Nouvelles du monde

Le Brésil mènera une enquête sur les crimes commis durant la dictature militaire

Le Sénat brésilien a donné le feu vert à la création d'une commission de vérité qui mènera une enquête sur les crimes commis dans ce pays entre 1964 et 1985, sous la dictature militaire qui avait renversé le président João Goulart. La commission aura deux ans pour étudier les cas présentés, et a été créée en vue de « garantir le droit à la mémoire et à la vérité historique, et promouvoir la réconciliation nationale ». Quoi qu'il en soit, l'amnistie en vigueur depuis 1979, confirmée par le Tribunal suprême, interdit de poursuivre en justice les personnes impliquées. L'an dernier, la Cour interaméricaine des droits de l'homme avait condamné le Brésil pour violation des droits de l'homme commise après le coup d'État de 1964. L'État brésilien reconnaît officiellement 400 morts et disparus durant la dictature.