En profondeur

Introduction

Un an après les élections présidentielles en Côte d'Ivoire : tourner la page ou refaire les mêmes erreurs?

Albert Caramés
Membre de la Mission des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) et collaborateur de l'ICIP
Albert Caramés

Albert Caramés

Un an après les élections présidentielles, une nouvelle période électorale s'ouvre pour les Ivoiriens qui doivent choisir leurs représentants à l'Assemblée nationale. Cette phrase, lue par quelqu'un qui n'a pas suivi l'actualité dans ce pays d'Afrique, produit une impression de relative stabilité. Entrer dans le détail de ces derniers mois implique pourtant une sérieuse analyse des causes (profondes et immédiates) et de l'évolution de la crise postélectorale (qui s'est soldée par 3 000 morts et plus d'un demi-million de personnes déplacées), ainsi que des défis présents et à venir : la réforme en vue d'établir un contrôle civil et démocratique du système de sécurité, la mise en place d'une chambre représentative à travers les élections législatives, ou l'établissement des bases d'une meilleure et plus forte cohésion sociale, notamment par un processus de réconciliation.

Ce numéro de la revue Pour la Paix / Peace in Progress vise à refléter cette analyse des causes de la situation chaotique qu'a connue la Côte d'Ivoire et les moyens à mettre en œuvre pour éviter qu'elle ne se reproduise. Plus précisément, seront évoqués ici les causes de la crise postélectorale (Gilles Yabi), le rôle de médiation de l'UA (Neus Ramis), les défis de la réforme des forces armées (Azoumana Ouattara) et du nouveau gouvernement d'Alassane Ouattara (Rafael Grasa), même si nous pourrions aborder de nombreuses autres questions telles que la situation humanitaire, les perspectives politiques, etc. Pour compléter ce numéro, vous pourrez lire un entretien avec Sophie da Camara, directrice de la Division de réforme du secteur de la sécurité (RSS) et de Désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) de la Mission des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI), et vous trouverez plusieurs sources à consulter pour approfondir vos connaissances sur cette situation.